Conférence sur le droit au nord-est du Tibet, Fernanda Pirie, le 14 mai 2014

Intervention de Fernanda Pirie (Director of the Centre for socio-legal studies, University of Oxford) au séminaire interne du Laboratoire d’anthropologie sociale, le 14 mai à 17h 30 dans l’amphithéâtre Claude Lévi-Strauss (rez de chaussée, cour du site Cardinal Lemoine). Elle présentera une communication intitulée :

Les textes et la pratique du droit au nord-est du Tibet : quel sujet pour l’anthropologie juridique ?

Résumé de la communication

Les nomades de l’Amdo, au nord-est du Tibet, ont conservé leur organisation tribale, même au 21e siècle sous le gouvernement chinois. Les vendettas et traditions de la  médiation, souvent à l’aide d’un Lama bouddhiste, sont encore mobilisées comme principes d’organisation sociale. Dans ma communication, je me  propose de décrire ces procès, les principes d’honneur et de méfiance  qui les caractérisent, et les discours extravagants que tiennent les  avocats pendant qu’ils négocient le prix du sang ou la compensation des  blessures. Ce sont des procès oraux et peu légalistes. Néanmoins, ces  tribus observent des lois traditionnelles qu’elles présentent comme  anciennes, et dont j’ai découvert des exemplaires écrits. Leurs règles  stipulent les sommes payables en dédommagement, mais il semble que les  avocats et les médiateurs n’y fassent guère référence  pendant les procès de médiation. Je propose d’analyser ces textes et  l’importance de phénomènes comparables pour l’anthropologie juridique