Journée SFEMT des doctorants en études tibétaines

La Société Française d’Etudes du Monde Tibétain (SFEMT) annonce la tenue, le 14 décembre prochain, au Campus CNRS de Ivry (27, rue Paul Bert – 94204 Ivry-sur-Seine, métro ligne 7, arrêts Porte d’Ivry et Porte de Choisy) de :

Journée SFEMT des doctorants en études tibétaines

Illustrations : Peintures murales du monastère de Phuntsoling (Tsang, Tibet).

**En raison du plan Vigipirate, l’accès au Campus CNRS est soumis à la présentation d’une pièce d’identité**

La journée se déroulera de 9h00 à 17h15 avec les présentations de 7 doctorants travaillant dans des disciplines variées comme l’anthropologie, les études sur la littérature, la géographie, la linguistique, l’histoire de l’art etc. Une présentation de Rachel Guidoni (CNRS) sur les centres de documentations et bibliothèques de tibétologie à Paris, et une keynote de Marta Sernesi (Université de Oxford) compléteront la journée.

Programme :

09:00-09:40                  | Nils Martin (EPHE, PSL) : Recherches en cours sur l’histoire de l’art bouddhique du Ladakh ancien. Discutante : Estelle Leggeri-Bauer (Inalco, Centre d’Etudes Japonaises)

09:40-10:20                 | Chloé Lukasiewicz (Université Paris-Nanterre) :  De Batang à Dharamsala : Pratique, transmission et circulation d’un répertoire musical. Discutante : Rachel Guidoni (CNRS)

10:20-10:50                  | Pause thé/café

10:50-11:30                 | Xiao Wei (Aix-Marseille, IrAsia) : Le Tibet aux yeux d’un écrivain d’ethnie tibétaine mais d’expression chinoise : la quête littéraire d’Alai à la recherche de sa propre identité. Discutante : Lara Maconi (CRCAO)

11:30-12:10                 | Zhang Shuya (INALCO/CRLAO) : Systèmes de parenté Rgyalrong dans une perspective synchronique et diachronique. Discutant : Philippe Ramirez (UPR 299, CNRS)

12:10-12:40                 | Dr. Rachel Guidoni (UPR 299, CNRS): Les ressources documentaires pour les études tibétaines à Paris. 

12:40-14:00                  | Déjeuner

14:00-14:40                 | Cédric Bounissou (Laboratoire EneC, Paris Sorbonne Université) : L’épopée de roi Gesar de Ling : le cheval comme moyen de traverser les frontières géographiques et invisibles. Discutante : Katia Buffetrille (EPHE)

14:40-15:20                 | Véronique Gossot (INALCO) : Intérêt des écrits de jeunesse de Stag ’bum rgyal dans l’analyse du corpus de ses nouvelles. Discutante : Marta Sernesi (University of Oxford).

15:20-16:00                  | Xénia de Heering (EHESS, INALCO) : Pratiques et sociabilités du lire : une étude de cas dans une communauté de lecteurs dans un canton pastoral en Amdo. Discutante : Pascale Dollfus (UPR 299, CNRS)

16:00-16:15                  | Pause thé/café

Conférence SFEMT de conclusion ouverte à tous, même sans assister au reste de la journée

16:15-17:15                  | Dr. Marta Sernesi (Departmental Lecturer in Tibetan and Himalayan Studies, Oriental Institute, University of Oxford) : L’ermitage de Brag dkar rta so et son réseau himalayen.

Résumé :
L’ermitage de Brag dkar rta so (Roche Blanche Dent du Cheval) se trouve dans la région de sKyid grong, région du sud-ouest du Tibet traversée par une des plus importantes voies de communication entre le Tibet et la vallée de Katmandou. Perché à flanc d’une falaise dominant les gorges de la rivière Triśūlī, l’ermitage fut fondé au 16ème siècle autour de grottes naturelles que la tradition associe à l’Éveil et aux miracles du grand yogin Mi la ras pa. Depuis ce centre, des traditions religieuses bKa’ brgyud et Nying ma pa ont été diffusées vers le sud, dans les vallées himalayennes comme le Dolpo, le Langthang, Helambu, Nar, et Nubri. Cette diffusion est due à l’activité missionnaire de maîtres charismatiques ayant voyagé dans la région, formé des disciples localement, et présidé à la construction de nouveaux temples et monastères. En particulier, Karma Blo bzang, l’abbé de Brag dkar rta so au 17ème siècle, a joué un rôle central dans la formation d’un réseau de relations spirituelles ramifiées sur une vaste région. Cette communication s’attachera à reconstruire le développement des liens transrégionaux de l’ermitage, à partir de biographies de maîtres, de généalogies de lignées familiales régionales, et de l’histoire abbatiale de Brag dkar rta so composée en 1816. 

Pour le plan d’accès au Campus CNRS de Ivry, voir le document : Plan_d’accès

Pour télécharger le programme avec les résumés des intervenants : journee_doc_sfemt_programme_V6