Conférence SEECHAC : La contribution de Gongga Laoren (1903-1997) à la diffusion du bouddhisme tibétain à Taïwan

La SEECHAC (Société Européenne pour l’Etude des Civilisations de l’Himalaya et de l’Asie Centrale) annonce la tenue de la conférence suivante :

La contribution de Gongga Laoren (1903-1997) à la diffusion du bouddhisme tibétain à Taïwan par
Fabienne Jagou Directeur de recherche EFEO

La conférence se tiendra le 29 janvier 2019, à 18h00, dans l’auditorium du premier étage, au Musée Cernuschi (7, Avenue Velasquez, 75008 Paris)

Résumé :

Des années 50 à aujourd’hui, le bouddhisme tibétain connait un essor considérable à Taïwan. Des bouddhistes laïques chinois en furent les pionniers avant que des maîtres tibétains ne soient invités à venir y
enseigner et ouvrir des centres et des monastères. Gongga Laoren (1903-1997), laïque chinoise qui étudia auprès de maîtres tibétains au Tibet dans les années 40, puis se réfugia à Hong Kong et finalement à Taïwan
à la fin des années 50, fut à l’origine du développement du bouddhisme tibétain sur l’île. Elle se concentra sur la fondation et l’essor de sa propre communauté tout en contribuant à la venue de maîtres tibétains. Sa
vie, ses actions et ses réalisations donneront à voir les éléments fondamentaux à l’origine du succès de l’implantation du bouddhisme tibétain dans un milieu culturel Han.