Projection du film “Akong, une vie remarquable”

Le samedi 1 septembre 2018, à 18h30, à la Grande Pagode du Bois de Vincennes (40 bis, Route de Ceinture du Lac Daumesnil, 75012 – Paris), se tiendra la projection du film “Akong, une vie remarquable” (sous-titré en français).

Pour la bande d’annonce du film : https://www.youtube.com/watch?v=qiNHopthkP0

Synopsis :

Ce documentaire, qui a reçu plusieurs prix, conte l’histoire d’Akong Tulkou Rimpotché, un maître bouddhiste tibétain contraint de quitter son pays au paroxysme des tensions Sino-Tibétaines et forcé à l’exil en terrain inconnu. Il deviendra, avec Chögyam Trungpa Rimpotché, un des acteurs clés de l’implantation du bouddhisme tibétain en Occident.
Très jeune, Akong devient l’Abbé du monastère de Dolma Lhakang au Tibet Oriental et son chemin de vie semble tracé. Cependant, la crise politique va tout changer en 1959 avec un départ à contrecour de sa patrie et une fuite forcée et périlleuse à l’issue incertaine.
Au cours des dix mois de son évasion vers l’Inde à travers l’Himalaya, Akong frôle la mort et compte parmi les 13 seuls survivants aux difficultés de l’expédition qui comptait 300 réfugiés au départ. Gisant, proche de la mort dans une grotte himalayenne, il fait la promesse de vouer sa vie à l’aide humanitaire s’il survit.
Il ne parvient en Inde que pour combattre un mal mortel, la tuberculose. C’est là qu’Akong fait la rencontre d’une femme britannique, Freda Bedi, qui dirige un camp de réfugiés dans des conditions les plus précaires. Ensemble ils fondent une école pour jeunes Lamas réfugiés qu’Akong gérera pendant trois ans jusqu’à son départ organisé par Freda pour la Grande-Bretagne en compagnie de Trungpa Rimpotché.
Ensemble ils fondent Samye Ling en Ecosse en 1967, le premier monastère bouddhiste tibétain en Occident. En 1992, Akong Rimpotché est choisi comme membre de l’équipe de recherche chargée de trouver la réincarnation de Sa Sainteté le Gyalwang Karmapa, chef spirituel d’une des lignées principales du bouddhisme tibétain.
Akong tourne son esprit de plus en plus vers la souffrance et la faim des êtres et s’engage dans nombre de projets d’aide humanitaire. Il cofonde plus particulièrement une organisation humanitaire nommée « ROKPA », le mot tibétain pour aide. Il travaille sans arrêt à la fondation d’écoles, d’orphelinats, procurant un toit et une éducation aux enfants des rues, offrant nourriture, abri et approvisionnement médical de base dans des pays tels que le Tibet, le Népal, le Zimbabwe et l’Afrique du Sud.
Le message fondamental de compassion en action d’Akong brille de tous ses feux et son exemple inspire des milliers de gens à oeuvrer pour un monde meilleur. Certains d’entre eux sont les narrateurs de ce film.
C’est à Chengdu en Chine, en octobre 2013 qu’Akong Rimpotché, sur le point de s’embarquer dans la dernière de ses nombreuses missions humanitaires, va trouver la mort, assassiné de manière insensée en compagnie de son adjoint et de son neveu. Malgré cette fin tragique et choquante à une vie remarquable, le film s’achève sur un message d’espoir.

Pour plus de renseignements sur le film, voir le site internet : http://www.akong-remarkablelife.com/