Conférence SEECHAC : Les vestiges picturaux du fort de Gyantse, Tibet central

Dans le cadre des conférences SEECHAC, le 28 novembre, à 18H00 dans la salle de conférences, au premier étage du Musée
Cernuschi, 7 avenue Vélasquez, 75008 PARIS, aura lieu une conférence de Kunsang Namgyal-Lama,
Membre associé au CREOPS, Paris Sorbonne et chargée de cours à l’INALCO.

Le titre de la conférence est : Les vestiges picturaux du fort de Gyantse, Tibet central

Durant la seconde moitié du XIVe siècle et le début du XVe, les souverains de Gyantse ont été des mécènes
importants d’œuvres religieuses de la région du Tsang. Leurs réalisations sont plus particulièrement connues
à travers les deux monuments emblématiques du monastère de Pelkhor Chöde : le Tsuglagkhang et le
Kumbum. Cependant, d’autres vestiges témoignent également de leur patronage sur le même site. C’est le
cas du temple principal et de sa chapelle supérieure édifiés au sein de leur forteresse, au tournant du XV e
siècle. Malgré les dégâts importants causés par l’expédition britannique de 1904, puis lors de la Révolution
Culturelle, ces deux édifices conservent encore des restes de peintures murales d’une qualité remarquable,
témoignant de différentes influences stylistiques. Dans le cas de la chapelle supérieure, décorée de grands
mandalas, l’esthétique néware est particulièrement prégnante.
Dans le cadre de cette conférence, nous mettrons en évidence l’intérêt pour l’histoire de la peinture
tibétaine de ces vestiges picturaux, qui n’ont jusqu’à présent pas fait l’objet d’études approfondies. Nous
montrerons également qu’ils constituent un jalon utile pour comprendre les productions du Pelkhor Chöde.

Pour plus d’informations sur les activités de la SEECHAC, voir la page : http://seechac.org/activites/