Conférence SFEMT Jeudi 10 décembre 2015 Theresia Hofer

Nous avons le plaisir de vous convier à une conférence du Cycle de conférences SFEMT 2015-2016, le jeudi 10 décembre 2015 (17h30-19h00) :

Theresia Hofer (University of Oxford, Institute of Social and Cultural Anthropology)

« Tibetan Sign Language and Deaf Sensibilities in the Making: Recent Developments in Lhasa /La langue des signes tibétaine : développements récents à Lhassa et au-delà »

Collège de France site Cardinal Lemoine, 52 rue du Cardinal Lemoine, salle 3 Lévi-Strauss

NB : la conférence, ouverte à tous, sera donnée en anglais ; un interprète en langue des signes traduira la conférenceimage

Draft_01

Résumé

Au cours de la dernière décennie, l’existence et les modes de communication des personnes sourdes et malentendantes de la Région Autonome du Tibet (RAT) ont connu des évolutions importantes. Depuis 2001, en effet, la langue des signes tibétaine (« Tibetan Sign Language », ou « TSL », བོད་ཀྱི་ལག་བརྡ།) a été développée et formalisée, en partie grâce aux efforts d’un groupe d’activistes tibétains sourds à Lhassa en collaboration avec une ONG internationale et une association affiliée au gouvernement régional. La langue des signes tibétaine a maintenant trouvé un emploi plus large ; elle est enseignée par intermittence à l’« École Spéciale de Lhassa » ; par ailleurs, son existence est également prise en compte et signalée dans quelques documents officiels.

Cette conférence se concentrera sur l’histoire de la langue des signes tibétaine. J’explorerai les dynamiques sociales, culturelles et politiques de sa formation et je présenterai mon projet de recherche sur les liens entre cette langue et les nouvelles sensibilités ainsi que les nouveaux espaces occupés par les personnes sourdes et malentendantes à Lhassa. Cette question sera envisagée dans le contexte plus large de l’attitude envers les personnes handicapées au Tibet et en République Populaire de Chine.

Abstract

Over the past decade significant transformations have been taking place in the lives and communication practices of the deaf and hard of hearing in the Tibet Autonomous Region (TAR). Since 2001, Tibetan Sign Language (TSL), or བོད་ཀྱི་ལག་བརྡ་ has been in a process of development and formalisation, resulting in part from the efforts of deaf Tibetan activists in Lhasa, working in collaboration with an international NGO and a local government organisation. TSL has become more widely used; it has been taught intermittently at the “Lhasa Special School” and has also gained mention in several official policy and government documents.

After focusing on the short history of TSL and exploring the social, cultural and political dynamics in the process of its formation, I will present my forthcoming research on how these can be understood in relation to newly emerging deaf sensibilities and deaf spaces in Lhasa. The talk will consider these issues within the context of wider policies and attitudes towards people with disabilities in Tibet and the People’s Republic of China.